Accueil > Repères > Les liens entre culture et ESS

 

Déclaration et manifeste

Opale valorise depuis la fin des années 90 les démarches de progrès dans la perspective de l’économie solidaire au sein des réseaux associatifs de la culture. Soutien au manifeste de l’Ufisc, promotion d’une déclaration, organisation de rencontres, publication. Tour d’horizon de ces actions.

A- A A+

Opale promeut depuis de nombreuses années le lien entre culture et économie sociale et solidaire. Dans ce cadre, Opale a soutenu en premier lieu :
- Le manifeste de l’Ufisc pour une autre économie de l’art et de la culture

Dans le même temps, Opale a lancé une dynamique avec :
- La Déclaration des initiatives artistiques et culturelles de l’économie solidaire

Ces travaux conjoints ont abouti à l’organisation d’une journée de rencontres au CNAM et à la publication d’un livre :
- Journée Culture et économie solidaire
- Ouvrage collectif "Pour une autre économie de l’art et de la culture"


Construire progressivement un réseau, faire valoir et crédibiliser l’engagement du secteur associatif culturel dans l’économie solidaire, communiquer la réalité et l’étendue de cet engagement auprès des collectivités publiques... Tels sont les principaux objectifs de l’engagement de l’association Opale dans l’économie sociale et solidaire.

En premier lieu, Opale a soutenu :


- Le manifeste de l’Ufisc pour une autre économie de l’art et de la culture

PDF - 230.4 ko

L’Ufisc représente plus de mille structures développant des projets artistiques et culturels conjuguant création et diffusion de spectacles ou d’événements, développement de la pratique amateur et action culturelle sur le territoire en relation directe avec les populations.
Après s’être créée pour affirmer les critères de « non lucrativité » des associations de création artistique ou d’exploitation des lieux de spectacle vivant, l’Ufisc a élargi son champ d’action sur la question de l’emploi, puis sur celle des modes de gestion caractérisant le secteur, pour parvenir finalement à l’affirmation, dans le manifeste, d’un espace socio-économique spécifique caractérisé par une économie plurielle et des organisations à finalités non-lucratives qui se situent dans une économie que l’on qualifiera de « non lucrative de marché » relevant également du concept de « tiers secteur ».


Dans le même temps, en 2006, Opale a lancé une dynamique avec :

- La Déclaration des initiatives artistiques et culturelles de l’économie solidaire

PDF - 849 ko

Présenté comme un texte d’engagement à suivre une démarche de progrès sur tous les aspects des relations humaines induites par le travail artistique et culturel (relations avec les publics, les artistes, les fournisseurs, les partenaires, etc.) cette déclaration avait pour partie la forme d’un questionnaire permettant à chacun de situer le chemin qu’il considérait avoir encore à parcourir sur divers points pour améliorer sa pratique. Pendant un an, les associations culturelles ont eu la possibilité de signer la Déclaration sur le site internet d’Opale, et de consulter les résultats et la liste des signataires.





PDF - 212.7 ko




Le document ci-contre vous propose la liste des signataires et les résultats de leurs questionnaires.









Ces travaux conjoints ont abouti à l’organisation d’une journée de rencontres au CNAM et à la publication d’un livre.

- Journée Culture et économie solidaire

PDF - 691.2 ko


Les associations artistiques et culturelles s’interrogent : comment se positionner vis-à-vis de l’économie sociale et solidaire ? Les richesses que nous produisons sont-elles comprises ? Partout en France, la réflexion s’amorce autour de ces questions.
Des responsables d’associations ont pu échanger publiquement sur ces thèmes avec des chercheurs comme le sociologue Jean-Louis Laville et le philosophe Patrick Viveret, à l’occasion d’une journée de rencontre acteurs-chercheurs, organisée par Opale en collaboration avec le Cnam et l’Ufisc, le 25 janvier 2007.
Vous pouvez consulter ici une retranscription de la journée et des extraits vidéos, avec les interventions de Gérôme Guibert, Arthur Gautier, Laurent Gardin, Philippe Henry, Patrick Viveret, Jean-Louis Laville.



- Ouvrage collectif "Pour une autre économie de l’art et de la culture"

À partir de définitions, de points de vue et de récits de mobilisation, cet ouvrage collectif apporte des éléments de réponse. Il présente entre autres le Manifeste pour une autre économie de l’art et de la culture et la Déclaration des initiatives artistiques et culturelles de l’économie solidaire.
L’objectif des auteurs est de rendre visibles des initiatives et aussi de produire du débat : sur les modalités de travail, sur les équilibres économiques et la façon dont ceux-ci sont confortés ou non par les politiques publiques.
Lien pour consulter la présentation du livre :
http://www.editions-eres.com/parutions/societe/sociologie-economique/p2257-pour-une-autre-economie-de-l-art-et-de-la-culture.htm



MAJ - avril 2014