Accueil > Opale > Projet, historique et réalisations

 

Projet et parcours d’Opale

Depuis 1988, Opale intervient auprès des porteurs de projets artistiques et culturels notamment les associations ainsi qu’auprès des acteurs qui les accompagnent : État, collectivités locales, réseaux, fédérations...

A- A A+

Vous trouverez dans cet article une présentation du projet d’Opale et des grandes étapes de son histoire depuis sa création.


Le projet

Logo association opale crdla culture {JPEG}Créée en 1988, l’association Opale (Organisation pour Projets ALternatifs d’Entreprises) intervient auprès des porteurs de projets artistiques et culturels notamment les associations ainsi qu’auprès des acteurs qui les accompagnent : État, collectivités locales, réseaux, fédérations...

Depuis plus de 25 ans, Opale applique les principes d’intervention suivants :
• Analyser le fonctionnement des associations culturelles en partant d’expériences de terrain qui animent les territoires, cherchent à réduire les inégalités, visent l’accessibilité à tous.
• Croiser les approches économiques et sociales.
• Valoriser les "bonnes pratiques" auprès du plus grand nombre pour favoriser leur essaimage.
• Coopérer avec les secteurs du social, de la finance solidaire, de l’insertion, de l’environnement…
• Respecter les valeurs de concertation, transparence, réciprocité, vigilance et tolérance.

Opale est agréée "entreprise solidaire".

Opale privilégie particulièrement les projets culturels qui génèrent de l’action culturelle, de l’épanouissement personnel, du développement socio-économique local par l’amélioration du cadre de vie et des relations sociales et par la création d’emplois. Les initiatives concernées sont le plus souvent associatives. Elles favorisent la participation des habitants, la création d’espaces de rencontres et de convivialité, d’échanges et de solidarités intergénérationnels et interculturels. D’une manière générale, elles replacent le sujet dans une position d’acteur et non plus de simple consommateur de culture.

Aujourd’hui, Opale développe de nouvelles compétences et s’ouvre à des sujets nouveaux. Elle accompagne la consolidation et le développement des structures, principalement associatives, artistiques et culturelles, et de leurs emplois : conception et diffusion d’outils d’appui, valorisation des pratiques d’économie solidaire, observation et enquêtes, aide à la structuration de réseaux professionnels, contribution à l’animation de politiques publiques. Avec cet objectif, Opale anime depuis 2004 le CRDLA (Centre de Ressources pour les Dispositifs Locaux d’Accompagnement) sur la filière culturelle, en lien avec une cinquantaine de fédérations culturelles.


Historique d’Opale : les périodes clés

- Action culturelle, animation et accompagnement de projets

Opale est créée en 1988 à la friche urbaine, le Centre autonome d’expérimentation sociale (le CAES) à Ris-Orangis. Jusqu’en 1993, elle y mettra notamment en place un dispositif expérimental d’accompagnement pour favoriser le développement sur la friche de services de proximité à caractère culturel. Son intérêt pour les projets dits "Politique de la Ville" (création du ministère de la Ville - 1990) la conduit à développer de nombreuses actions dans les quartiers : animation jeunesse et interventions artistiques dans les quartiers, accompagnement de projets, préfiguration de cafés-concerts dans les quartiers (prémisses des cafés-musiques), centre de ressource pour les artistes.

- Travail autour de dispositifs de politiques publiques
A partir de 1993, Opale commence à se spécialiser sur l’accompagnement et l’outillage des porteurs de projets culturels, en particulier à travers des dispositifs publics :
• accompagnement de la mise en œuvre du programme Café-musique (dispositif de soutien du Ministère de la culture en faveur des lieux musicaux de proximité) de 1993 à 1995.
• réalisation de nombreux travaux sur les nouveaux services - emplois jeunes dans différents secteurs : les musiques actuelles, les arts de la rue et du cirque, les friches artistiques et culturelles de 1998 à 2004.

En 1994, l’association quitte le CAES pour s’installer dans le quartier de la Butte aux Cailles, dans le treizième arrondissement de Paris, où elle est toujours.

- Valorisation de projets

De 1996 à 2000, Opale lance et développe les éditions Culture & Proximité avec l’objectif de valoriser les expériences et projets culturels dans le développement local : "Consacrée à des témoignages et des échanges de points de vue, la revue apporte des outils de réflexion et d’action aux élus, représentants de l’État, entrepreneurs et professionnels de la culture, travailleurs sociaux...et citoyens curieux". 10 numéros sont publiés ainsi que 5 hors-série dont Action culturelle dans les quartiers et Action culturelle dans la ville.

- Développement de l’activité d’accompagnement
A partir de 2002, Opale développe sensiblement son activité d’accompagnement d’associations culturelles : aide au développement, assistance technique, stratégie de pérennisation des activités et des emplois (plus de 20 associations accompagnées entre 2002 et 2004).
L’association lance également les ateliers Culture & Proximité, formation continue pour les acteurs du développement culturel local.

- Le Centre de ressources culture pour le DLA
2004 : Opale signe une convention avec le ministère de l’Emploi, du travail et de la cohésion sociale, la Caisse des Dépôts et Consignations et le ministère de la Culture pour animer un centre de ressources dans le domaine culturel auprès des Dispositifs Locaux d’Accompagnement (Cnar Culture, qui prendra le nom de CRDLA culture à partir de 2013).
2006 : un partenariat est signé avec deux confédérations culturelles : l’Union fédérale d’intervention des structures culturelles (Ufisc) et la Coordination des fédérations et associations de culture et de communication (Cofac) pour l’animation du CRDLA Culture.



MAJ - mai 2014