Accueil > Initiatives

 

Le Saas

Un regroupement de 27 compagnies à Angers et sa périphérie, dans trois espaces de bureaux et de répétition. Des échanges d’idées et d’expériences.

A- A A+

- Prendre le temps de créer un cadre adapté
L’idée de créer une association est née en 2003 en pleine actualité sur le statut des intermittents et la place de la culture en France. Plutôt que faire chacun dans son coin, nous étions nombreux à vouloir mutualiser nos ressources, nos compétences pour s’inscrire dans une économie plus durable, solidaire. Cela a pris 2 années pour que l’association voie le jour, le temps d’écrire les statuts. Nous souhaitions que toutes les décisions soient prises de façon collégiale. Pas question de juger le travail artistique des uns et des autres, chacun doit avoir une place à égal de l’autre : nous sommes plus complémentaires que concurrents. [1]
La mutualisation a rapidement pris diverses formes : entraide à la recherche de financements, échanges de fichiers d’adresses, de savoirs, de connaissances, prêt mutuel de matériel ou regroupements pour en acheter. Puis la mutualisation de locaux s’est avérée déterminante.

- Partager des temps et lieux de vie
Trois espaces de bureaux ont été mis à disposition par la ville d’Angers, la ville de Mûrs-Érigné et la ville des Ponts de Cé. Dans chaque ville, des espaces de stockage pour les compagnies adhérentes ont été installés, ainsi que des locaux pour répéter de petites formes.
Les premières expériences de mutualisation de locaux ont montré l’importance de pouvoir travailler administrativement dans de bonnes conditions et de pouvoir se croiser, d’échanger. Le SAAS le résume ainsi :
On y partage des bureaux, des salles, du matériel, des questions. On y croise ses expériences, ses rêves, ses repas avec d’autres qu’on ne croiserait pas sans cela. On décide ensemble, donc encore difficilement, mais souvent joyeusement. On s’y donne de la force pour défendre l’importance des enjeux culturels et artistiques dans notre société.

- Développer des actions progressives
Un temps fort de l’année a été créé : Ça chauffe en février ! Un festival théâtral professionnel, véritable lieu de mutualisation, de partage et d’expérimentation, où les artistes, les administratifs, les techniciens de toutes les compagnies s’associent pour que ces rencontres aient lieu dans les meilleures conditions.
13 commissions de travail ont été mises en place pour organiser le suivi de différentes fonctions ou chantiers de l’association (préparation du festival « Ca chauffe en février », projet d’implantation du Saas dans d’anciens abattoirs, coordination de la diffusion, gestion administrative, mutualisation d’emploi, communication), mais aussi pour organiser les échanges de savoirs et savoir-faire entre artistes (par exemple, temps de lecture et de découverte de nouveaux textes), ou encore pour participer aux réflexions plus larges sur le territoire (participation à l’agenda 21 de la ville d’Angers, et à la Conférence Régionale Consultative de la Culture).
En 2013, est édité un catalogue des spectacles des compagnies du SAAS avec 100 spectacles en tournée. Une rencontre à l’automne s’organise autour du spectacle vivant et de l’économie sociale et solidaire, réunissant des artistes et compagnies professionnelles de Maine-et-Loire, des acteurs culturels et structures de diffusion, des élus et structures institutionnelles.

Le souci d’échanger, tant sur les formes d’organisation que sur le fond, est constant. Témoin, entre autres, la mise en place d’un « rendez-vous mensuel de l’échange artistique à l’heure de l’apéro » ainsi présenté : Ce temps informel d’une durée indéfinie est un espace de discussion, de confrontation des enjeux artistiques qui nous animent, nous agacent, nous émeuvent, façonnent nos productions, définissent nos métiers, et qui font de nous, non seulement des acteurs du spectacle, mais surtout des agissants du vivant.


ANNÉE : 2013

MAJ - septembre 2013


Documents & liens

http://www.le-saas.info